• Artistes: Eleonora Deveze, Christian Mendoze, Musica Antiqua Mediterranea
  • Compositeurs: José de Nébra, Sebastian Duron, Juan Hidalgo
  • Label: Continuo Classics

 

José De Nébra (1702-1768) : * Zarzuela « Para Obsequio A La Deydad, Nunca Es Culto La Crueldad, Y Iphigenia En Tracia », * Opera « Amor Aumenta El Valor » (Aria De Trompas, Air D'Orestes (Zarzuela) - Ouverture (Zarzuela) - Aria De Ifigenia (Zarzuela) - Aria Mas Facil Sera Al Viento, Air De Porsena (Opéra) - Seguidilla (Zarzuela) - Aria Ay Amor, Ay Clelia Mia, Air D'Horacio (Opéra) - Air De Menuet 1, Allegro Cantabile, (Zarzuela) - Air De Menuet 2, Allegro - Da Capo Air De Menuet 1) - Sébastien Duron (1660-1716) : Cancion El Picaro De Cupido - Juan Hidalgo (1614-1685) : Cancion Esperar, Sentir, Morir, Cancion Ay Que Si, Ay Que No

 

Dans la seconde moitié du XVe siècle, l'Espagne connaît une ère de prospérité intellectuelle et artistique remarquable. Lorsque, en 1516, Charles de Habsbourg, futur Charles-Quint, monte sur le trône de ce pays, il hérite d'un immense empire allant de la Castille à la Sicile, de Naples à l'Aragon, permettant au monde des arts italien et espagnol de nouer des liens étroits. Avec son fils, le roi Philippe II, mort en 1598, qui se révéla un protecteur des arts, des sciences et des lettres, l'Espagne, secoué par de graves événements, a entamé un déclin, dont elle se relèvera sous Philippe III et Philippe IV, son fils et son petit-fils : on a souvent écrit que leur époque a coïncidé à un nouvel âge d'or pour la péninsule. Roi d'Espagne de 1621 à 1665, Philippe IV a voué à la musique et aux spectacles théâtraux un véritable engouement, et sous son règne, l'Espagne a vécu le plein épanouissement de son école musicale. C'est en 1627 qu'a été représenté à Madrid le premier drame en musique espagnol, d'influence florentine, dû à la collaboration du compositeur italien Filippo Piccinini et du dramaturge Felix Lope de Vega, La Selva sin amor. À l'époque baroque, que ce soit dans le cadre de la cour ou dans le cadre de la ville, la musique espagnole était essentiellement constituée de danses et de chansons au parfum nettement national, même si beaucoup de musiciens italiens étaient installés en Espagne, pays riche de traditions folkloriques. Musique « savante » et musique populaire se sont nourries mutuellement, pour donner des oeuvres claires, élégantes, simples et accessibles, mêlant folklore, traditions et art raffiné. Les chansons (tonos, villancicos, romances, canciones espagnols) se développent dans toute l'Europe, et à côté d'intonations délicatement poétiques ou nostalgiques, on découvre en Espagne sous la plume de musiciens comme Hidalgo ou Durón des accents presque théâtraux. C'est à cette époque que fleurit le genre typiquement espagnol de la zarzuela, qui tire son nom du nom d'un pavillon de chasse des rois d'Espagne près de Madrid. Principalement sous le règne de Philippe IV, on donnait dans ce lieu de somptueux spectacles poétiques et musicaux magnifiquement mis en scène. Constituée d'une alternance de dialogues, de chœurs et de couplets généralement issus de mélodies populaires, la zarzuela peut, si l'on veut, évoquer la forme du vaudeville ou de l'opérette.

AY AMOR - Splendeurs de la Musique Baroque Espagnole

15,00 €Prix
  • Prix du disque + coût d'envoi